Retrouver le Plaisir d’Écrire : 3 Clés Pour Y Arriver

retrouver-plaisir-ecrire

Que faire quand on a envie d’écrire ? Que raconter sur le papier ? L’inspiration vient en écrivant, comme l’appétit vient en mangeant. C’est tout simple. Retrouver le plaisir d’écrire n’est pas si difficile. Il faut avant tout aimer les mots et savoir saisir toutes les occasions qui permettent d’avoir un peu d’inspiration. Voici 3 astuces pour recommencer à écrire.

1 – Lire pour se donner envie d’écrire

Cela peut paraître étonnant, mais avant de se remettre à l’écriture, il faut se réhabituer à l’écriture. Ce n’est pas en lisant le journal TV ou un article de presse par-ci, par-là que l’on peut y arriver. Pour réussir à écrire de nouveau, il faut lire, et lire beaucoup. Quels ouvrages ? Tout dépend de ce que vous voulez écrire, et surtout, de ce que vous aimez. Car, pour écrire, il faut avoir de l’inspiration, et écrire sur un sujet qui ne nous passionne pas, n’est, de fait, pas propice à l’inspiration.

lire-pour-donner-envie-ecrire

Lire, c’est retrouver l’inspiration, s’imprégner de nouvelles histoires, découvrir d’autres univers. Le premier conseil pour écrire est de se détendre sans se mettre la pression. Le stress il n’y a rien de pire quand on ne sait pas quoi écrire. On écrit, on réécrit, pour finalement tout effacer. Pour retrouver le plaisir d’écrire, il faut d’abord se faire plaisir : se promener à la bibliothèque, visiter la nouvelle librairie, faire le tour des boîtes à livres, ou tout simplement, lire les livres de sa bibliothèque que l’on a jamais lus.

2 – Se faire le cadeau d’un beau stylo et d’un cahier

Cela peut paraître étrange, mais commencer à écrire une histoire passe souvent par l’achat d’un stylo. Un beau stylo ne peut rester fermé quand on aime l’écriture. On le teste sur un bout de papier, puis on se trouve un joli carnet qui va avec. On y écrit d’abord un mot, puis une phrase, puis tout un texte. Ce carnet, on l’a toujours sur soi. En réalité, on sait toujours quoi écrire dans un carnet : une pensée, une phrase vue dans la rue, un événement, et même un rêve. Sur ce carnet, il y a toujours un truc à écrire quand on s’ennuie. Il suffit de l’avoir sur soi pour y penser, puis on reprend l’habitude d’écrire et l’envie d’écrire vient naturellement. Pas de syndrome de la page blanche, quand je n’arrive pas bien à écrire, je laisse aller le stylo et je ne réfléchis pas. Aimer les mots, cela ne s’apprend pas. Quand on aime les mots, il est facile de se lancer dans l’écriture. Il est bien sûr possible d’avoir du mal à écrire, mais cela n’est que passager. Il ne faut surtout pas se forcer.

cadeau-stylo-cahier

Par exemple, on peut coucher sur le papier l’ébauche d’une histoire. Une fois que l’on a une idée en tête, il est facile d’en trouver la structure. Quand on ne sait pas comment commencer une fiction, on invente un personnage, on le place dans un lieu, une époque, et surtout, on lui donne un problème à résoudre. Ensuite, tout s’enchaîne. Le personnage rencontre d’autres personnages, plus ou moins sympas. Il arrive plus ou moins bien à surmonter les obstacles, seul ou avec l’aide de quelqu’un. Et voilà : vous avez déjà écrit une page complète, voire deux ou trois. Il ne reste plus qu’à relire, réécrire, compléter votre récit et renforcer le caractère de votre personnage.

3 – Retrouver le plaisir d’écrire avec les ateliers d’écriture

Pour écrire et être lu, l’atelier d’écriture est un bon début. Combien de fois vous êtes-vous dit : « J’ai envie d’écrire, mais je ne sais pas quoi » ? En atelier, c’est tout simple, l’animateur du jour donne une accroche qui servira de tremplin pour vos écrits. Cela peut être une phrase, un mot à mettre dans le récit. La consigne peut être : « Racontez un de vos rêves les plus fous »,  » Que ce serait-il passé si la situation avait tourné en votre faveur ? », « Dites à quoi vous fait penser cette photo et racontez une histoire ». Tout est possible.

Quand je n’arrive plus à écrire, je vais dans un atelier d’écriture, car tout est propice à l’écriture. Cela paraît évident, mais on n’y pense pas forcément 😃. Chacun vient pour écrire, mais personne ne sait quoi écrire sur sa feuille avant d’avoir pris connaissance de l’accroche. Chez Amis-Mots, on ne donne pas de conseils pour écrire, car personne n’est vraiment expert en la matière. Cela ne veut pas dire que nous sommes de mauvais écrivains. Nous sommes comme tout le monde, parfois inspirés, parfois non. Peu importe, le fait d’être présent et d’avoir un début pour amorcer une histoire suffi.

quoi-ecrire-sur-une-feuille

Vous aimez écrire et vous souhaitez nous rejoindre ? Consultez le planning d’Amis-Mots et écrivez à cette adresse : amis.mots@gmail.com. Vous avez le droit à un premier atelier d’écriture gratuit. L’inscription à l’année est de 30 € seulement.

Premier Atelier d’Écriture Collectif : Comment ça se passe ?

atelier-ecriture-collectif

Vous vous êtes toujours demandé comment se passait un atelier d’écriture collectif ? Écrire en groupe est bien différent que d’écrire seul.e, chez soi et de conserver ses écrits pour son compte personnel. Les ateliers Amis-Mots sont en quelque sorte des jeux d’écriture pour adultes qui permettent de se retrouver et de partager cette passion que nous avons en commun. Il existe un tas d’idées pour un atelier d’écriture. C’est pourquoi, chacun peut en animer un. Si vous vous posez des questions et que vous hésitez à venir, lisez ces quelques lignes.

Atelier d’écriture collectif : qu’est-ce qu’on y fait ?

Lors d’un atelier d’écriture collectif, nous nous réunissons autour d’une table, après avoir parlé, discuté entre nous et partagé la joie de nous revoir. Puis, on démarre : silence…

L’animateur de l’atelier propose une accroche et définit un temps d’écriture avant de commencer. Lors d’un atelier d’écriture, pas besoin d’exercices. Notre accroche suffit pour amorcer un récit, un texte, nous évoquer un souvenir. Généralement, nous nous donnons 40 minutes pour rédiger et nous relire. Au début, chacun réfléchit, prend le temps de s’inspirer de l’accroche, et imagine une histoire. Puis, c’est parti ! Une fois le stylo posé sur le papier, on écrit pendant plus d’une demi-heure sans s’arrêter. Plongé dans son récit, chacun écrit en silence. Il n’y a pas un bruit, on pourrait réellement entendre les mouches voler (s’il y en avait 😃 ).

atelier-ecriture-collectif-qu-est-ce-qu-on-y-fait

Une fois le temps écoulé, nous lisons à tour de rôle notre texte. Chacun écoute attentivement le lecteur, personne n’intervient pendant qu’une personne lit son texte. La bienveillance et le respect font partie de l’esprit d’Amis-Mots.

L’accroche d’un atelier d’écriture en groupe : qu’est-ce que c’est ?

Savez-vous ce qu’est une accroche en écriture ? Simplement un thème, une petite histoire, une phrase, un mot, qui permet d’aider à écrire. Il n’est pas obligatoire de respecter l’accroche, si celle-ci, ne nous inspire pas. Il est d’ailleurs possible d’écrire sur tout autre chose. L’accroche est là pour vous aider, partir d’une idée, d’un mot qui vous fait penser à une histoire. Une fois que l’on est lancé.e dans l’écriture, on ne peut plus s’arrêter. Il faut laisser aller sa plume et ne pas réfléchir à ce que l’on écrit. C’est ça, l’écriture créative !

L’accroche d’un atelier d’écriture collectif est, en fait, un jeu d’écriture collectif. Elle est là pour nous amuser, faire travailler notre imagination. Alors, bien sûr, elle représente une contrainte. Parfois, quand on la découvre, on se dit : « Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir écrire là-dessus ? ». Et pourtant, on trouve toujours quelque chose à raconter : un récit imaginaire, une histoire, un dialogue, etc.

Pour que les accroches des ateliers d’écriture créative varient, chacun anime à tour de rôle. On apporte avec nous notre univers, nos questions et nos idées. C’est l’originalité d’une association d’ateliers d’écriture comme Amis-Mots : on prend l’écriture sous tous ses angles. Chacun peut écrire s’il aime ça, et chacun peut animer un atelier. Ce n’est pas très difficile de trouver des idées pour un atelier d’écriture, en réalité. Il suffit de s’inspirer d’une de nos passions, d’un livre que l’on aime, d’un événement, etc. On peut ajouter à cela quelques contraintes comme des mots à placer ou des expressions à ne pas dire. Tout est possible.

Premier atelier d’écriture en groupe : le trac ?

Vous vous dites certainement que, lire son texte devant tout le monde, ne doit pas être facile. En quelque sorte, c’est vrai. Il n’est pas facile de lire son texte devant d’autres personnes, surtout si on ne les connaît pas.

premier-atelier-écriture-trac

Un atelier d’écriture est ludique avant tout. Il ne faut pas avoir peur d’écrire, de lire son récit à tous, ou même de venir aux ateliers d’écriture. Il n’existe pas de bons ou de mauvais textes. Chaque texte a sa valeur, va interpeller certaines personnes plutôt que d’autres, mais plaira à quelqu’un. En plus, une personne qui aime l’écriture, ne peut pas écrire un mauvais texte.

Un atelier d’écriture créative n’est pas un exercice de rédaction, ce n’est pas un cours d’écriture, mais un moment pour se faire plaisir. Un atelier d’écriture collectif s’apparente plus à un jeu d’écriture collective.

Animer son premier atelier d’écriture : comment faire ?

Personne n’est obligé d’animer un atelier, mais c’est une bonne expérience pour chacun. Il ne faut pas avoir peur de se lancer. Il n’existe, certes, pas d’abécédaire pour un atelier écriture. Il n’existe pas de règles toutes faites, comme il n’en existe pas pour écrire. N’importe quelle idée peut être intéressante pour animer un atelier.

Quand on n’en a pas, il existe des exercices simples : le fameux cadavre exquis, qui est finalement, une accroche d’écriture collaborative. On peut écrire aussi sur un mot rare et précieux. Les mots rares et précieux sont des mots oubliés, mais réels. Généralement, personne ne connaît leur sens, et c’est cela qui est amusant. Quand on doit écrire tout un texte sur un mot alambiqué que l’on ne connaît pas, on invente des histoires incroyables.

Pour animer un premier atelier d’écriture, il suffit de :

  1. réserver une date dans le planning des ateliers ;
  2. préparer son accroche quelques jours avant. Ne pas hésiter à apporter des objets, des photos, des extraits de textes, etc.
  3. choisir quelques mots à insérer dans le texte, une phrase, ou autre ;
  4. expliquer brièvement à tous les participants le thème de l’accroche et ce qu’ils doivent faire ;
  5. définir le temps accordé à l’écriture : généralement 40 minutes et écrire avec les autres participants. C’est tout !

Pourquoi participer à un atelier d’écriture ?

Quand on a toujours eu envie d’écrire, mais qu’on ne sait pas par où commencer, un atelier d’écriture peut être un bon départ. Tout.e seul.e, on est moins motivé.e, on se dit que nos textes ne sont pas assez bons pour être partagés. Et pourtant, ils le sont. C’est dans un atelier d’écriture, ou en lisant ses œuvres à d’autres personnes, que l’on s’en rend compte. Écrire détend et permet de prendre un peu de temps pour soi. L’écriture peut devenir aussi un défouloir, un moment où l’on écrit sans vraiment réfléchir, juste pour le plaisir.

Chez Amis-mots, on dit que notre cerveau droit a tous les droits. Le cerveau est divisé en deux parties : l’hémisphère gauche et l’hémisphère droite. L’hémisphère droit est celle qui réfléchit, qui analyse la situation. Le cerveau gauche est celui qui agit sans réfléchir, qui laisse place à l’instinct. Si le cerveau droit a tous les droits, il est possible d’écrire ce que l’on veut. C’est cela qui permet de lâcher du lest, de laisser aller le stylo sur le papier. C’est pour cela, que participer à un atelier d’écriture créative est une occasion d’écrire pour le plaisir, et pas seulement pour soi.

 

Si vous êtes intéressé.e par un atelier d’écriture créative, venez nous voir. Le premier atelier d’écriture collectif est gratuit. Vous n’avez aucune obligation de vous inscrire par la suite. Vous pouvez consulter le planning des ateliers sur notre site.