Pourquoi Écrire est Bon pour la Santé ? | 7 raisons de s’y mettre

Savez-vous qu’écrire est bon pour la santé ? Plusieurs études ont prouvé les bienfaits de l’écriture sur le mental et le corps ; elles encouragent d’ailleurs à s’y mettre pour se sentir mieux. Le simple fait de coucher sur le papier ses angoisses, ses questionnements ou simplement d’écrire ses pensées pour s’en libérer permet de prendre du recul sur sa vie. Découvrez 7 raisons d’écrire qui vont vous donner l’envie de vous y remettre. 

1 – Écrire est bon pour la santé car cela permet de vivre le moment présent

Les bénéfices de l’écriture sont nombreux mais un des principaux avantages est de se recentrer sur l’instant présent. Avez-vous remarqué que nous avions une fâcheuse tendance à vivre dans le passé ou à nous  inquiéter pour le futur ? L’écriture est proche de la méditation car, elle permet de faire une sorte d’introspection et de se concentrer sur son « moi intérieur ». Écrire est donc une manière de libérer son corps et son esprit simplement en laissant aller le stylo sur la feuille. D’ailleurs, plusieurs études ont prouvé qu’écrire est une bonne manière de combattre l’anxiété.  

2 – Écrire est thérapeutique

Saviez-vous que l’écriture était une manière de se soigner ? Les bienfaits de l’écriture thérapeutique ne sont, eux aussi, plus à prouver. L’écriture permet de se retrouver seul avec soi-même et les thérapeutes savent à quel point il est important d’avoir des moments de solitude. Demandez à ceux qui ont l’habitude de tenir un journal intime : on se sert de ce support comme d’un confident ou d’un refuge pour se parler et faire le point sur sa vie. L’écriture thérapeutique est une manière d’exprimer ses pensées enfouies en nous-même sans crainte d’être jugé. De ce fait, on peut se lâcher sans réserve et surtout sans se mentir car, il n’y a aucun intérêt à se mentir à soi-même. 

Écrire est particulièrement thérapeutique quand on a vécu un événement traumatisant. Coucher sur papier son traumatisme permet de prendre du recul par rapport à ce traumatisme et ainsi d’observer sa vie, plutôt que de la subir. Cela donne, en quelque sorte, la possibilité de reprendre le dessus sur son existence. 

D’autre part, la thérapie comportementale utilise l’écriture pour aller mieux. Comment ? Par divers exercices comme celui de noter chaque jour les éléments positifs de sa journée. Ce dernier est d’ailleurs particulièrement recommandé pour transformer son état d’esprit et voir le bon côté des choses

Enfin , écrire favorise l’estime de soi et la confiance en soi. Plus on écrit, plus on réfléchit et plus on s’observe. Se connaître permet d’être plus confiant, c’est une réalité ! 

3 – Rédiger régulièrement soulage les douleurs physiques

Il y a plus de 20 ans, l’American Medical Association, un journal américain, a publié une étude qui démontre que l’écriture a une réelle influence sur la souffrance physique. Des chercheurs ont demandé à des asmathiques et des patients souffrant d’arthrite d’écrire sur le moment le plus traumatisant de leur vie. Un autre groupe de patients devait simplement rédiger le programme de leur journée. Quatre mois plus tard, les personnes qui avaient écrit vingt minutes par jour pendant trois jours d’affilée sur leur traumatisme se sentaient nettement mieux que les autres. D’autre part, ces personnes consommaient moins de médicaments. 

Depuis cette étude, d’autres expériences ont vu  le jour et ont démontré que l’écriture expressive diminue les douleurs physiques et la fatigue chez les patients fibromyalgiques, c’est-à-dire des personnes qui ont, entre autres, des douleurs chroniques et des troubles du sommeil. On pourrait se demander ce qu’apporte l’écriture chez les personnes en parfaite santé. Tout simplement un bon entretien de ses capacités mentales et physique car l’écriture a un impact sur la tension artérielle et un effet positif sur la fréquence cardiaque. Incroyable, non ? 

4 – Noter ses pensées permet de s’armer contre la dépression

Être attentif à ses émotions est essentiel pour être en bonne santé. Nos pensées, nos cogitations nous attristent et nous empêchent parfois d’être pleinement heureux. Écrire ses pensées pour s’en libérer est une manière de dépasser des événements dérangeants voire traumatisants. Les écrire, les relire est une façon de prendre du recul et de ne pas ruminer le passé. Ainsi, écrire est bon pour la santé car cela permet de lutter contre les prémices de la dépression. L’écriture ne fera pas tout, bien sûr. Si l’événement a été d’une grande violence, il conviendra de consulter un spécialiste afin de reprendre le dessus. L’écriture est cependant un exercice souvent conseillé par les praticiens. 

Il est, de même, reconnu que les journaux intimes allègent les peines à condition, évidemment, de ne pas se concentrer uniquement sur les événements négatifs mais aussi sur le positif. 

5 – Rédiger agit sur la santé et libère du stress

Pourquoi écrire est bon pour la santé ? Écrire, c’est un peu comme parler à quelqu’un : ça soulage l’esprit et donc le corps. Parler d’un événement qui nous stresse permet de prendre du recul face au quotidien. Mais les bienfaits de l’écriture vont plus loin. Écrire est une manière de s’accepter tel que l’on est et ainsi de chasser certaines ruminations qui nous font douter de nous. On analyse un souvenir qui nous hante, des pensées négatives et envahissantes qui nous rendent anxieux. Encore mieux, écarte les stratégies d’évitement, c’est-à-dire les actions mises en place inconsciemment pour échapper au stress. 

6 – Écrire aide à bien dormir

Bien dormir est incontestablement un facteur de bonne santé. On en aura tous fait l’expérience : quand on ne dort pas assez, on rumine, on voit tout en noir. Le problème est que l’on est actuellement dans une société d’écrans. Netflix remplace petit à petit le livre de chevet et la lecture traditionnelle du soir. Quand le film n’est pas terminé, on « tire un peu sur la corde » et on se couche tard. Mieux vaut garder les séries pour le samedi soir. Pendant la semaine, on se concentre sur la lecture ou on écrit. Selon une étude du Journal of Experimental Psychology, écrire 5 minutes tous les soirs permet de se débarrasser de ces tracas et stoppe les ruminations qui nous empêchent de dormir. Variante de la méthode : rédiger sa to-do-list du lendemain pour ne rien oublier. Ainsi, pas de stress, toutes les tâches seront effectuées en temps et en heure. 

7 – Écrire facilite l’apprentissage et améliore la mémoire

Tout cela est peut-être bien utile mais certains ne sont vraiment pas attirés par l’écriture. On n’est pas tous faits pour aimer les grandes phrases ou apprécier les récits alambiqués. Ça peut se comprendre. Mais, dans ce cas, pourquoi écrire ? Eh bien, quelle que soit notre attirance pour l’écriture, mettre quelques mots sur papier permet de retenir et de faciliter l’apprentissage. C’est un peu comme quand nous étions à l’école : certains répétaient pour mieux assimiler la leçon, d’autres les recopiaient pour mieux les intégrer et… ça fonctionnait très bien. 

 

À notre époque, les bienfaits de l’écriture ne sont plus à démontrer. Le comportement de la population durant les différents confinements le prouve : nombreux sont ceux qui se sont lancés dans l’écriture d’un livre. Donc, écrire est bon pour la santé. Si vous n’êtes pas très motivé pour vous y mettre seul et préférez écrire en groupe, optez pour les ateliers d’écriture. Pendant le confinement, il n’est pas possible de se réunir, mais Amis-Mots propose des ateliers numériques. Renseignez-vous