Retour sur le AAA du Château Borel de Fontaine

Ce AAA autour du Château Borel a été un temps fort dans la vie de l’association. Nous étions une vingtaine de personnes à nous retrouver en cet après-midi du 20 novembre.

Des membres de l’association Mémoires, qui fait connaître l’histoire de Fontaine à travers son journal, étaient présents et ont émaillé la visite de diverses anecdotes sur le Château.

(Mémoires consacre son prochain numéro (qui sortira début janvier) au Château Borel, son histoire avec des témoignages de ceux qui l’ont fréquenté…)

Guidée par Thierry Metzger, Directeur de la Vie associative de la ville, la visite s’est avérée passionnante ! Depuis les locaux du RDC occupés par l’OMS, jusqu’aux combles occupés par le Réveil Fontainois, en passant par les salles du 1er, les salles de l’ancien centre d’hébergement au 2ème… et les caves ! des pans entiers de l’histoire de Fontaine ont été revisités…

Cette visite a duré environ 2h30. Le Château est plus grand que ce que l’on croit et les souvenirs ne manquent pas !  L’atelier d’écriture a été organisé dans la foulée au local de Mémoires, où nous avons partagé un pot offert par Mémoires.

Cette journée a été pour Amis-Mots une expérience unique. Nous avons enfin découvert cette maison pleine d’histoire, qui nous accueille à chacun de nos ateliers d’écriture.

Retour sur l’atelier d’écriture du 9 novembre 2018

L’association Amis-Mots organise parfois des ateliers d’écriture à la médiathèque Paul Eluard de Fontaine.

Pour fêter le centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918, Amis-Mots a organisé un atelier d’écriture ouvert à tous. L’organisatrice de cet atelier nous a fait partager les souvenirs de ses aïeuls par des cartes postales d’époque. Que d’émotion ! Comment imaginer le bonheur de la population quand l’armistice a enfin été signée. 

Un calligramme à la Guillaume Apollinaire

L’atelier s’est déroulé en deux temps. Le premier consistait à écrire un poème, une phrase, un texte court, sous forme de calligramme. Nous pratiquons l’écriture sous toutes ses formes ! L’exercice semblait simple. Mais quand il a fallu dessiner… aïe ! C’était tout de même très amusant.

Extraits de lettres de soldats

Les cartes postales que vous voyez dans cet article sont des vraies. Au verso, quelques mots des soldats de la première guerre mondiale à leurs familles. Ils écrivent leur amour, leurs espérances, leur détresse et parfois leur solitude. Nous en avons lu quelques extraits.

La deuxième partie de l’atelier portait sur ces récits. Nous avons écrits sur ce soldat, qui rentrait chez lui… ou pas. Une véritable réflexion sur la guerre, à travers l’écriture.


Retour sur la fête des associations 2018

Amis-Mots sept 2018 Fête des associations de Fontaine

Amis-Mots à la fête des associations 2018 au Parc de la Poya à Fontaine

Le retour en images

 

AAA street Art du Jeudi 14 juin

Street Art à Fontaine
Du Street Art dans Fontaine

Balade à pied dans les rues de Fontaine et écriture au VOG

Ce fut une belle rencontre ! Le soleil avait daigné apparaître et nous n’avons pas eu à ouvrir le parapluie.

Au RDV de 15 heures, étaient présentes 5 personnes de l’atelier Rêve de mots de Meylan (Monique, Geneviève, Christiane, Annette et Claire) et pour Amis Mots Christian, Claudine et moi !

Nous avons fait une visite du street art à Fontaine, guidée par Claudine qui a commenté chaque mur, ses connaissances artistiques ont été fort appréciées !

Le parcours : depuis « le fil » de Seth au Vog, jusqu’à la Place Maisonnat (Serty 31), détour par l’oeuvre de Sainer et Sebas Velasco, en train de se faire ! (Brice Di Gennaro, Adjoint à la culture de Fontaine, était là, rencontre non programmée ! ).Atelier d'écriture Amis-Mots

Retour jusqu’à la médiathèque : Veks Van Hilk et au bout de l’Avenue du Vercors, le mur d’entrée de ville de mademoiselle Maurice.Une heure et demie de marche ! et retour au VOG où Pauline Morgana a présenté l’expo d’ Emmanuel Louisgrand « la nature a horreur du vide ».Nous étions prêts (le masculin l’emportant toujours n’est-ce pas ?) pour l’atelier d’écriture. Claire avait dû partir mais au Vog, Madeleine, qui ne pouvait faire la visite à pied, était là avec son mari Francis.

Ecriture, partage des textes, (autour des mots rue et art), nous avons quitté le VOG à 18h 30, l’artiste Jesse Mosher devant installer son matériel pour la performance du soir !

Nous avons été accueillis ensuite chez Claudine Sallenave, l’artiste ! pour la visite de son appartement/atelier et pour boire un coup ensemble, faire plus ample connaissance.

Je ne peux que me répéter : ce fut une belle rencontre !

Noëlle R.

Accroche AAA street Art du 14 juin 2018